Bonjour amis des Jeux Floraux du Béarn!

Je me présente: Marcel, Jean-Pierre, Balthazar Miramon, fils de Modeste, Joseph et de Romélie née Lamazou, tous deux issus de longues lignées de bergers de la vallée d'Aspe. Après bien des revers familiaux, papa et maman quittèrent leur belle montagne et me fabriquèrent à Bordeaux où j'ai vécu les vingt premières années de ma vie.
Purs produits de l'école Jules Ferry, laïque et obligatoire, où les dévoués "hussards noirs" de la république enseignaient la langue française aux enfants des villages et des hameaux les plus reculés, mes parents, élèves studieux l'un comme l'autre, devinrent familiers de La Fontaine et Victor Hugo; mais, bien qu'ils ne s'adressent à leur bordelais de fils qu'en français, il ne leur serait pas venu à l'idée de communiquer entre eux autrement qu'en béarnais.
Evidemment, je comprenais tout et si je ne me hasardais guère à soutenir une conversation, je connaissais par chour la quasi-totalité des chansons du célèbre Aspois Cyprien Despourrins. Excellente école
C'est la quarantaine bien sonnée que j'ai découvert, émerveillé, une LANGUE que papa et maman considérèrent eux-mêmes toute leur vie comme un patois ; une vraie langue avec des écrits officiels, des plaidoiries, une littérature et surtout une poésie.
Durant les années 80, c'est à la mémoire de mes chers parents disparus que j'ai mis en musique Jacob de Gassion, Xavier Navarrot, Alexis Peyret, J-B. Begarie, Osmin Ricau et, plus près de nous, Roger Lapassade, et aussi, bien sûr, SIMIN PALAY, avec trois textes: "Vielha canta", "Lo Sordat", "Content de viver".
C'est vous dire l'immense joie que me font les "JEUX FLORAUX DU BEARN" en m'accordant ce prix.
Je ne veux pas en rajouter dans les remerciements obséquieux, mais sachez, que je me sens à la fois heureux et fier de voir que mon hommage à ce maître de chez nous a été apprécié par celles et ceux qui se sont donnés pour mission de perpétuer sa mémoire et celle de nos poètes.
Adishatz e un sarrot d'amistat a tots (j'espère que ma graphie n'est pas trop répréhensible! ... ).

Marcel Amont

Retour sommaire
Palmarès 2017